Site de loisirs incontournable du Morbihan, le zoo de Pont-Scorff rencontre depuis plus de 40 ans un franc succès. Son secret ? Allier une mise en valeur de la faune à des animations familiales sans cesse réinventées.

Pas moins de 600 espèces sont les hôtes de ces paysages naturellement foisonnants et variés, tout en vallons, rivière et forêts à seulement deux pas de la côte bretonne. Le zoo est particulièrement fier de ses petits félins et de ses tamarins : non seulement parce qu’ils sont rares, mais surtout parce qu’ils sont ici assurés de leur survie. Comme d’autre de leurs camarades dont la population mondiale chute tristement, leur présence à Pont-Scorff est en effet régulée par un plan européen pour la sauvegarde des espèces menacées. S’il reconnaît que les opposants aux zoos ont quelques arguments recevables (notamment lorsqu’ils pointent du doigt l’espace de vie plus limité que dans la nature sauvage), Nicolas Châtelain rappelle que les parcs sont en contrepartie un moyen non négligeable de préserver des animaux en voie de disparition. « Il ne faut pas non plus oublier que les revenus du zoo permettent de protéger localement ces animaux, là où leur survie est directement mise en péril », appuie le directeur du développement. Et le jeune homme de mentionner à titre d’exemple les programmes d’éducation ou les campagnes anti-chasse développées dans les pays d’origine.

Selon un même principe de responsabilité, seuls les animaux les plus aptes à l’interaction sont dressés pour les spectacles (deux permanents pendant l’année). Gourmands d’applaudissements et prédisposés au contact, les otaries et les oiseaux brûlent ainsi les planches sous les yeux ébahis du public. Deux autres divertissements complètent ces numéros. Avec 800 spots d’éclairages, 300 tonnes de matériel et toute une armada d’artistes et de cascadeurs, la Nuit des Animaux réjouit tous les ans les visiteurs du mois d’août. Suivant un thème renouvelé à chaque édition, ces derniers sont invités à se déguiser (histoire de garantir une ambiance conviviale) et peuvent exceptionnellement apprécier les comportements nocturnes des espèces. Les plus passionnés pousseront la découverte en s’inscrivant aux Journées Soigneurs : une exploration des coulisses du zoo, de l’alimentation aux soins en passant par le dressage de certains animaux… Ceux qui n’auront pas l’opportunité de savourer ce petit privilège (uniquement sur réservation !) peuvent cependant se rassurer : victime de sa notoriété, le parc est ouvert en continu pendant l’année. De quoi offrir de belles surprises à toute la famille.