Navrés de vous le rappeler, mais l’automne approche à grands pas et avec lui reviendra… le froid. Eh oui, voici bientôt venu le temps de rallumer les feux (comme chantait Johnny) et les poêles (comme ne le chantait personne, fort heureusement). C’est le moment de s’interroger sur les meilleures protections en la matière !

Qu’ils soient à bois, granulés ou pellets, les poêles peuvent dégrader les cloisons qui leurs sont proches par la chaleur que dégagent leurs parois et leur conduit : jaunissement, fissures, mais aussi risques d’incendies. Une vigilance indispensable étant donné qu’à l’heure actuelle, de nombreuses maisons ne sont pas équipées de cloisons en matériaux incombustibles. Pour éviter tout désagrément, une seule solution : installer une plaque de protection murale anti feu, également appelée plaque coupe-feu. Autre avantage : la présence d’une plaque coupe-feu permet de réduire la distance de sécurité minimale entre le mur et le poêle. Elle assure donc un gain d’espace non négligeable et un meilleur rendu esthétique.

Différents looks et matériaux existent en la matière. Les amateurs de briques et de pierre opteront pour un parement qui s’adaptera à de nombreux styles classiques ou contemporains, de l’ambiance méditerranéenne à l’esprit loft. Les plaques en béton habilleront les intérieurs au look industriel, tandis que les plaques de plâtre ignifuge auront un aspect plus neutre. Plus légers mais performants, les écrans thermiques et les plaques d’acier seront aussi plus rapides à installer. Enfin, les fondus d’écologie s’orienteront vers le silicate de calcium, des panneaux peu lourds, faciles à découper, rigides, qui permettent également de réguler l’hygrométrie (le degré d’humidité de l’atmosphère, en langage moins technique !) et d’obtenir une meilleure isolation phonique. Disponible à un prix assez abordable, ce dernier a nos faveurs pour toutes les qualités qu’il réunit… Mais on vous laisse choisir !

Pour en savoir plus sur la norme les règles d’installation en fumisterie, consulter la norme NF DTU 24.1.