Aujourd’hui, zoom sur un petite pizzeria parisienne qui mérite sans conteste d’être connue : le Palinuro, à quelques pas des Grands Boulevards. A mi-chemin entre l’élégance moderne et le charme d’époque, l’ambiance lounge des lieux sophistiqués de Paris et la couleur locale des ruelles d’Italie, l’adresse séduit d’entrée de jeu par son atmosphère de cocon. Fidèle à ses origines (une famille de Salerne qui a mis à l’honneur la cuisine de son pays après s’être installée à Paname), l’établissement ne travaille qu’avec des produits importés d’Italie, du jambon au fromage… jusqu’à la farine de la pâte ! Même refrain pour les apéritifs – on apprécie le fait que l’adresse propose du Spritz, celui-là même que vous aurez parfois bien du mal à dénicher dans les enseignes italiennes de la capitale. L’autre atout majeur du restaurant se cache dans la cuisine :  son four à bois est un vrai de vrai, un authentique qui date de 1948, si, si ! Une rareté qui a de quoi faire jalouser la plupart des concurrents du Palinuro

La carte des pizzas vous garantit les grands classiques, mais pas que. Le chef la complète par une ardoise régulièrement renouvelée où figurent parfois des recettes puisées hors des frontières italiennes. Grâce à ce petit plus, les gros appétits pourront peut-être se confronter à une pizza savoyarde qui, comme son nom le laisse présager, est d’une générosité sans limites… Du côté des saveurs locales, mention spéciale pour la pizza crème de cèpes, Speck et roquette : avouons que le mariage de ses ingrédients nous faisait de l’œil dès l’ouverture de la carte. A la dégustation, la réussite de ces parfums subtils ne se dément pas et nous emporte en Italie avec un soupçon d’originalité.

Voilà de quoi nous régaler, oui, mais le coup de cœur de la rédaction va directement aux antipasti… suffisamment gourmands et dépaysants pour valoir à eux seuls le détour ! Les légumes grillés – sur bruschetta ou servis seuls – sont l’une des belles surprises du restaurant : chaque saveur y a sa place, du poivron à l’aubergine fondante. Là où beaucoup d’établissements se contentent d’une mixture sans relief, on voit que le Palinuro met du soin à valoriser le goût de ses matières premières. Une démarche tout autant confirmée par la pizzetta foie gras et figues, qui joue franc-jeu sur le terrain du sucré-salé gourmet. Notez enfin qu’une formule imbattable permet de s’offrir, sur certains créneaux horaires, une bruschetta et un apéritif pour seulement 7euros… Qui dit mieux ?

Ah, Palinuro… Tes pierres qui chantent le soleil, tes assiettes copieuses et tes prix attractifs font de toi un nid douillet où l’on se plaît à revenir !


Palinuro, 18, rue Chauchat 75009 Paris

Palinuro-VF