A Noël ou au réveillon de l’an, les casse-tête sont multiples, jusqu’à la décoration de table qui illuminera votre soirée. Pas de panique ! Aujourd’hui, retrouvez les meilleurs conseils pour une table impeccablement dressée.

La vaisselle

Le 24 et le 31, on sort bien entendu le service de circonstance. Mais dans le remue-ménage des préparatifs, pas facile de penser à tout ! Petit récapitulatif, donc, pour se rafraîchir les idées. Si des escargots sont au programme, prévoir les fourchettes adaptées. Pensez aussi au couteau qui permettra de trancher la viande : un ustensile électrique est parfois nécessaire. Quant aux amateurs d’huîtres, ils veilleront à avoir un couteau suffisamment solide… et une trousse de pharmacie à proximité, sait-on jamais ! Le plus important est enfin de calculer le nombre minimum de couverts, de verres (apéritifs, eau et vin) et d’assiettes (en comptabilisant les petites assiettes réservées aux entrées) en fonction de la liste des convives et du menu.

Le dressage

Une fois les éléments de vaisselle réunis, reste encore à les disposer sans fausse note ! Vous connaissez le b.a.-ba : insérez une petite assiette dans une plus grande. Si vous prévoyez une assiette à potage, il est évident qu’elle sera la dernière à être mise en place. Prenez garde dans tous les cas à ne pas superposer plus de trois assiettes.
assiette-noelLes couverts représentent souvent une autre paire de manche, mais leur disposition est en réalité très simple. Placez-les par ordre d’utilisation : le premier à servir doit se trouver le plus à l’extérieur par rapport à l’assiette. Le tranchant des couteau sera dirigé vers l’assiette. Comme sur un passage-clouté, on fait également attention à la gauche et à la droite : la fourchette se place à gauche de l’assiette et le couteau à droite pour un droitier, inversement pour un gaucher. Si la mer est inscrite à votre menu, les couverts à poisson seront quant à eux placés de part et d’autre des couverts ordinaires. Et la cuillère à potage ? A la droite du couteau, tout simplement. Enfin, les couverts à fromage et à dessert peuvent être apportés en même temps que les mets auxquels ils sont associés, ou bien être disposés en haut de l’assiette (les manches seront alors tournés vers la main qui doit les saisir).
Pour terminer, les verres : au-dessus de l’assiette par ordre de grandeur décroissant. De la gauche vers la droite se succéderont donc verre à eau, verre pour le vin rouge puis le verre pour le vin blanc – éventuellement, on trouvera une flûte à champagne sur un deuxième rang derrière cette file.
Labyrinthique, vous dites ? Alors un petit schéma réalisé au préalable devrait vous faciliter la tâche !

La déco

Tout est fin prêt… ou presque ! Pour que la soirée soit au top, un point d’honneur doit être mis à la décoration de votre table. Traditionnelle, chic, moderne, colorée ou même ludique, celle-ci vous permettra de faire rimer créativité avec personnalité. Plutôt que d’investir dans des matériaux chers et de courir les boutiques, n’hésitez pas à récupérer des branches, des feuilles, des noix et des pommes de pin naturelles, des perles, des bougeoirs ou encore de la ficelle tressée que vous pourrez peindre à votre guise et assortir aux couleurs du linge de table. Attention toutefois ; la tentation d’en mettre plein les yeux risquerait de vous porter préjudice ! Pas de surcharge, notamment dans les plantes et les ornements fleuris : comment apporterez-vous votre dinde farcie si pas un seul centimètre carré de table n’est libre pour l’accueillir ? Prudence également avec les paillettes : elles peuvent vite gêner les invités… Dans le fond, mieux vaut garder à l’esprit que la décoration de table rendra chaleureux autant que pratique un moment de partage et d’échange…

Objectif zéro stress pour dresser sa table de réveillon ? Vous voyez, c’est possible ! Bon amusement et, surtout, joyeuses fêtes de fin d’année à tous !