Elaboré pour identifier les meilleurs rapports qualité prix, le référentiel MRQP s’appuie sur une batterie de critères pour tenter de créer une relation de confiance entre consommateurs, distributeurs et producteurs.

Le standard MRQP peut-il changer la relation entre les différents acteurs du circuit de consommation, des producteurs aux consommateurs, en passant par les distributeurs ? Entre consommateurs, distributeurs et producteurs, l’équation semble souvent complexe. Mais à y regarder de plus près, les dénominateurs communs sont nombreux et en particulier deux : la qualité et le prix.
Le département « Dynamique des marchés » du CRÉDOC déplorait en 2000 que « les fabricants doivent séduire ou convaincre les commerçants avant les consommateurs » parce que « les clients des industriels sont des distributeurs ». Or, la façon de consommer a changé. Selon une étude récente de l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo), près de quatre français sur dix estiment aujourd’hui que « le prix juste est avant tout le prix qui assure le meilleur rapport qualité prix ». Le consommateur prend en main l’acte d’achat, dans son environnement, loin des codes et des diktats du marketing. Consommer a changé. Le client contracte implicitement un lien personnel de confiance avec la marque. Parmi les points importants de ce « contrat », la qualité et le prix arrivent justement en tête des préoccupations des Français.

MRQP désigné comme pierre angulaire entre consommateur, distributeur et producteur

Bien qu’incontournable dans nos façons de consommer, les rapports qualité prix restent aujourd’hui difficiles à appréhender et à quantifier. Qu’est-ce qui fait qu’un produit peut être désigné comme faisant parti des meilleurs rapports qualité prix et mériter l’appellation MRQP ? C’est en tentant de répondre à cette question que nous réalisons l’importance des meilleurs rapports qualité prix et la force de ce concept, créé par des consommateurs pour des consommateurs. Auteur de ce concept, une association de consommateurs suisses. Selon cette dernière, l’offre a créé la demande, dans un environnement fortement concurrentiel et en constante évolution, où la quête des meilleurs rapports qualité prix s’est imposée comme le cheval de bataille pour tous. « Dans une société caractérisée par la richesse et la diversité des choix, la référence MRQP, apposée à la vue du consommateur, se présente comme un catalyseur d’achat sur le marché », explique Frédérique Le Foll, de l’association MRQP.

Le référentiel MRQP basé sur une méthodologie claire, simple et fiable

Associant critères de qualité et  paramètre prix, la certification MRQP vient offrir l’assurance qualité prix optimale, selon les certificateurs habilités. Un process fondé sur des appréciations mathématiques et scientifiques, construites sur une approche statistique. La mesure des rapports qualité prix se fait via une épreuve de vérité venant traduire la parole des consommateurs et celle des experts, par une méthodologie minutieusement établie. L’évaluation a lieu en milieu neutre et strictement encadré. C’est de cette rigueur que la certification MRQP tire sa crédibilité.
Toutefois, avant de procéder à l’évaluation, le certificateur s’attache à s’assurer du respect d’une série d’exigences, propre à la présence, l’ancienneté, la diffusion et le mode de production, liés à la commercialisation du produit. Une fois les conditions de sélection remplies, l’évaluation en vue de l’estampillage MRQP a lieu.
Après un certain nombre d’années d’expérimentations, le récent référentiel MRQP est en train de s’imposer et de faire évoluer les mentalités. Une révolution dans nos réflexes quotidiens de consommation et un phénomène en passe d’être incontournable dans nos circuits de distribution.

Affaire à suivre…