Vous le savez, Vivons Facile ! sort régulièrement des sentiers battus pour mettre en lumière les installations du quotidien trop souvent exclues des webzines tendance « glamour-toujours ». Nous, on veut simplement vous rendre la vie… facile ! Après les panneaux photovoltaïques et les micro-tracteurs, zoom sur… les chapeaux de cheminée.

Ça ne s’invente pas, nous direz-vous ! Et pourtant, le rôle crucial de ces équipements n’est pas à négliger. Pour éviter de fatales erreurs aux propriétaires de cheminées et leur permettre de redoubler d’astuces, on fait le point.

1/ Des avantages multiples

Un chapeau de cheminée (comme ceux que vous trouverez juste ici) garantit bien entendu une protection contre les intempéries (pluie, bourrasques, grêle, neige…). En limitant l’intrusion de l’eau, du vent, des feuilles ou de la poussière extérieure, il prémunit les parties métalliques du conduit de la rouille, de l’encrassement, de l’obstruction ou de l’érosion et empêche le feu du foyer de s’embraser excessivement lorsque la météo varie. Et le chapeau pense aussi aux oiseaux ! Sauf cas exceptionnel, adieu les tragiques chutes de nid et de volatiles… Enfin, le chapeau améliore votre santé et peut même vous sauver la vie. Eh oui ! Parce qu’il dévie le vent vers le haut, il supprime les retours de fumée nuisibles pour vos murs, l’odeur de votre pièce… et vos poumons. Barrage contre les étincelles provenant du foyer et susceptibles d’atterrir sur votre toit, il évitera également les départs d’incendies.

2/ Des chapeaux pour toutes les têtes

Pare-pluie, Napoléon, à lamelles, extracteur… Comme pour nos propres têtes, il existe multitude de chapeaux. Ils sont adaptés aux différents types de conduits (rond, carré ou rectangulaire) et répondent à des besoins variés. A vous d’évaluer les critères les plus intéressants auprès d’un vendeur spécialisé : vous pourrez ainsi adapter la hauteur des pieds, la longueur et la largeur du chapeau, mieux utiliser l’énergie du vent ou rendre le nettoyage plus facile. Question matériau, misez sur le cuivre ou l’inox. Outre leur aspect esthétique, ils résistent extrêmement bien aux conditions météorologiques et s’entretiennent sans difficulté.

3/ Facile à faire !

Sachez que vous pouvez mettre en place vous-même le chapeau de cheminée dès son achat. Pas besoin de faire appel à un installateur extérieur. Veillez simplement à ne pas le placer trop près ni trop loin de l’ouverture du conduit pour qu’il soit réellement efficace. Aucune réglementation n’existe en la matière, mais le centre scientifique et technique du bâtiment formule la recommandation suivante : la surface libre entre les plots qui supportent le chapeau doit être au minimum égale à 2,5 fois la section intérieure du conduit de fumée. Niveau entretien, trois points élémentaires sont à vérifier régulièrement : la fixation du chapeau, son état de rouille et son obturation. Et n’oubliez pas : un ramonage de cheminée par an !

Si le chapeau de cheminée n’est pas un élément imposé par la loi, il est clair que ses nombreux bénéfices en font presque un incontournable de nos toitures. Maintenant, vous savez tout !